Constellation

9782253182696-T

Histoire

27 octobre 1949. Le nouvel avion d’Air France, le Constellation, accueille trente-sept passagers. Le lendemain, il disparaît dans l’archipel des Açores. Aucun survivant. Parmi les passagers, des personnalités – Marcel Cerdan, l’amant boxeur d’Édith Piaf, Ginette Neveu, violoniste prodige –, des anonymes – une ouvrière, des bergers basques… A priori, des étrangers les uns pour les autres. Mais si l’on se place d’un certain point de vue, des enchaînements de causes infimes, des liens inattendus et des coïncidences troublantes surgissent, donnent à ce fait divers tragique des allures de destin.

Mon avis

Dans ce livre, l’auteur nous raconte l’histoire d’un accident d’avion et de ses occupants. Ce fait divers, qui s’est déroulé en 1949, avait fait beaucoup parler de lui à l’époque (même encore aujourd’hui) du fait de la notoriété de certains passagers tels que Marcel Cerdan ou Ginette Neveu. Le principal intérêt de ce livre tient dans les détails fournis par l’auteur (et son travail d’investigation) sur l’accident, sur la vie de ces personnes, sur le déroulé de l’enquête et sur les anecdotes associées qui y sont très bien décrits. La syntaxe du livre, avec un chapitre sur deux concernant l’accident et l’autre concernant la vie des passagers, est agréable à lire et donne du rythme à l’histoire. Par contre, lors de la description des personnages et de leur vie, certains passages sont un peu trop éloignés du thème du livre ce qui perd en intérêt. De plus, à plusieurs reprises, l’auteur s’immisce dans le récit en changeant d’époque et en utilisant le « je », ce qui peut déconcerter le lecteur.

L’autre point fort de l’auteur est qu’il réussit à relier le destin de ces  personnes entre elles. Telle une constellation (qui est également le nom de cet avion :)), l’auteur nous fait découvrir par plusieurs petits détails que les personnages sont liés les uns aux autres.

Ma note

2coeursetdemi

J’ai aimé lire ce livre pour ses détails et anecdotes sur un évènement tragique de l’histoire de l’aviation mais j’ai été gênée par  les régressions faites par l’auteur et l’emploi du « je » dans le récit.

1452473098_1

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s