Chroniques de San Francisco

412Yn+dtmbL__SX302_BO1,204,203,200_

L’histoire

San Francisco et sa fameuse baie, ses tramways cahotant dans les rues en pente, son pont du Golden Gate, compte désormais un monument de plus : le 28, Barbary Lane, une pension de famille tenue par la pittoresque Anna Madrigal qui materne ses locataires avec une inépuisable gentillesse. Et ils en ont tous bien besoin, car « s’il ne pleut jamais en Californie, les larmes en revanche peuvent y couler à flots ». Ils le savent bien, Mary Ann, venue de Cleveland dans cette ville qui a le don de décoincer les gens, Mona qui vient de perdre son emploi, Michael qui cherche vainement l’homme de sa vie…

Mon avis

En cette fin des années 70, Mary Ann est une jeune femme issue de Cleveland, qui après plusieurs jours de vacances à San Francisco, décide de tout plaquer et de rester vivre dans cette ville. Elle va y faire la rencontre de personnages plus excentriques les uns que les autres et apprendre à aimer cette ville décomplexée. Les premiers temps, allant de découvertes en rencontres surprenantes, Mary Ann se sent un peu larguée mais grâce à une auberge et ses habitants, elle va s’adapter et s’acclimater à sa nouvelle vie …

Ce roman transporte son lecteur à une époque et en un lieu symboliques où la fantaisie et la liberté régnaient en maître. Grâce à des personnages assez caricaturaux, et une écriture très directe, le lecteur est tout d’abord déconcerté mais très rapidement embarquée dans cet univers léger. Le nombre de protagonistes est assez important mais chacun a un caractère et une personnalité différents, ce qui permet de plus ou moins s’attacher à certaine partie de l’histoire et de donner du rythme au récit.

Ma note

3coeurs

 J’ai adoré cet atmosphère joyeuse et légère et c’est avec plaisir que je me suis plongée dans la lecture de ce livre.

1452473132_6

Publicités

3 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. Nelfe dit :

    Ces Chroniques sont vraiment chouettes. Je les ai lus il y a quelques années et je cherche à les acquérir petit à petit en occasion pour les avoir dans ma bibliothèque. On me les avait prêtées à l’époque. Une super lecture !

    Aimé par 1 personne

    1. Caro ;-) dit :

      Bonjour Nelfe,
      Merci pour ton commentaire. C’est marrant, j’étais comme toi, j’avais emprunté les livres à la bibliothèque et finalement je n’ai pas résisté à les acheter d’occasion quand je les ai trouvés chez EMMAÜS. Mais pour le moment, je n’ai lu que le premier, j’attends de connaitre la suite avec impatience …

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s