L’homme qui ment

9782253098768-001-T

L’histoire

« Tu vivais dans un film italien, comme si la vie n’était pas suffisante, pas assez colorée, pas assez tout court. Tu évoquais l’Algérie, ta frustration de ne pas avoir fait médecine à cause de… la guerre, l’argent, la vie et ton mariage peut-être trop tôt. En fait, tu noyais tous ces regrets dans le sexe des femmes, comme pour apaiser les douleurs de ta mémoire, pour soigner l’homme blessé de l’intérieur. Les filles, c’était du sirop, une médecine d’urgence pour apaiser les maux de l’âme et du cœur. Ça pesait dans mon cartable, et je partageais ça avec mon frère, qui essayait de temporiser, évoquant les blessures de Lulu. Ça me clamait de façon passagère, mais ça ne changeait rien. »

Mon avis

Ce livre raconte la vie d’un père vue par son fils. Lors de l’enterrement de cet homme, son fils replonge dans ses souvenirs et engage une conversation sincère et émouvante avec son père. Grâce à des anecdotes ou à des moments passés, le narrateur trace le portrait d’un homme tel qu’il était avec ses défauts sans jamais le juger.

Ce court récit se lit très facilement grâce à un découpage du texte rythmé, un brin de poésie et à un petit air  de nostalgie des années 60/70. Cependant, le changement de ton inopiné de l’auteur passant de la troisième à la première personne est quelques fois déstabilisant pour le lecteur.

Ma note

3coeurs

Ce livre est un joli hommage d’un homme à son père. Il est agréable à lire et offre au lecteur un joli voyage dans les années 60/70.

1452473098_1

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s