Les morues

Résultat de recherche d'images pour "les morues lecoq"

L’histoire

C’est un roman qui commence comme cela : « Au début, il y a la sonnette – et la porte qui s’ouvre et se referme sans cesse. Des pas qui résonnent dans l’entrée. Et des embrassades, des « ah », des « oh ». T’es déjà arrivé ? J’croyais que tu finirais plus tard le taff. Ouais, mais finalement j’ai bien avancé. Hé, Antoine on va pas parler boulot ce soir, hein ? Ça serait de la provoc ! Un brouhaha généralisé. Des verres qui tintent. T’as apporté les bougies ? Non c’était à Ema de le faire. » Et c’est un roman qui commence aussi comme cela : « Depuis une dizaine de minutes, Ema gardait la tête obstinément levée vers la voûte. En suivant des yeux les courbes compliquées des arches gothiques de l’église, elle espérait éviter de pleurer. Mais d’une elle commençait à avoir sérieusement mal à la nuque et de deux il devenait évident qu’elle ne pourrait pas échapper aux larmes de circonstance. » C’est donc l’histoire des Morues, d’Ema et sa bande de copines, de ses amis, et, si l’on s’y arrête une minute, c’est le roman de comment on s’aime en France au début du XXIe siècle. Mais c’est davantage.

Mon avis

Ce qui m’a marqué à la lecture de ce livre est que c’est un roman moderne dont l’héroïne est en phase avec son temps. Ema est une jeune femme, journaliste et féministe convaincue, qui perd sa meilleure amie et qui va en essayant de comprendre le geste de celle-ci, se remettre en question. En effet, elle se sent différente, de par son mode de vie et ses actes, comme en décalage par rapport à son entourage. Et c’est là, la  force de ce roman. Les personnages sont très bien construits, on les suit avec plaisir dans leur questionnement, leur remise en question et leur complexité. Le deuxième personnage principal est Fred, un jeune homme très intelligent et qui ne sait justement pas trop quoi faire de tout son savoir, et en est très complexé. Fred, est pour moi, le personnage le plus attachant et c’est grâce à lui que l’auteur arrive à nous expliquer certains enjeux politiques. Car en trâme de fond de cette histoire, il y a une caricature acerbe des politiciens et de la politique actuels. Et malgré quelques longueurs, le final est assez surprenant et très bien amené.

Ma note

3coeurs

J’ai aimé la modernité de ce roman et l’enquête de ces détectives amateurs très attachants sur fond de caricature politique.

1452473132_6

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s